top of page
Rechercher

La biodynamie

Dernière mise à jour : 14 janv.






Une pratique agricole plein de sens

La biodynamie est une approche holistique de l'agriculture, qui vise à renforcer les éléments de l'écosystème de la ferme. Régénération des sols, accompagnement du végétal, respect de la nature de l'animal et de l'être humain en sont les piliers.

L'objectif ? le développement d'écosystèmes agricoles plus résilients - notamment face au changement climatique - et la production d'aliments et de matières premières de qualité


LA BIODYNAMIE FAVORABLE AU CLIMAT

Si l’agriculture est affectée par le changement climatique, saviez-vous qu’elle y contribue également ? Un des deux principaux responsables du gaz à effet de serre émis par l’agriculture conventionnelle : le protoxyde d’azote.

Les mesures effectuées dans le cadre de l’essai DOC du FiBL* ont montré que les émissions de gaz à effets de serre étaient inférieures de 61% sur des parcelles conduites en biodynamie (vs. Conventionnelles).

« Cela est lié d’une part à l’utilisation réduite de l’azote dans les systèmes bio et biodynamiques et, d’autre part, à une meilleure structure du sol, à un pH stable et à des communautés microbiennes capables de transformer le protoxyde d’azote en azote élémentaire inoffensif. »

Paul Mäder, directeur du Département des sciences du sol au FiBL, en conclut que

« le système biodynamique est particulièrement favorable au climat ».

#recherche #FiBL #essai #changementclimatique #climat #bio #biodynamie #agriculture #biodynamique #demeter #holistique #régénérative #sensible

* Depuis 1978, le FIBL Suisse, Institut de recherche de l’agriculture biologique en Suisse, mène une étude comparative entre l’agriculture conventionnelle, l’agriculture biologique et l’agriculture biodynamique. Pour en savoir plus https://www.demeter.fr/la-biodynamie-favorable-au-climat/


Trois principes fondamentaux régissent la mise en place de l’agriculture biodynamique:


Premier principe en biodynamie

L’exploitation agricole ou le jardin à l’échelle du particulier doit être considéré comme une seule et même entité en évolution dont les besoins sont à connaître.

À l’instar d’une forêt, d’une prairie ou d’un cours d’eau, l’exploitation agricole devient un écosystème qui rejette l’idée de la monoculture.

La diversité est privilégiée, tout comme la variation des paysages. La biodynamie permet en ce sens d’obtenir :

  • de meilleurs rendements qu’une exploitation traditionnelle ;

  • une constance dans la production ;

  • une excellente résilience face aux aléas climatiques (canicules, gelées tardives, tempêtes, etc.).

Deuxième principe de l’agriculture biodynamique

La fertilisation du sol doit être assurée à partir de préparations biodynamiques, c’est-à-dire sans produits chimiques dangereux. Les plantes médicinales, le fumier et le lisier sont privilégiés pour conserver l’équilibre minéral et énergétique du site.

La matière organique produite non utilisable ou résiduelle est transformée par compostage afin de redonner à la terre les éléments perdus. Le principe du recyclage des déchets et la valorisation du cycle de vie de la biomasse sont prépondérants dans ce type d’agriculture.

La biodynamie veut assurer un sol riche qui ne s’appauvrit pas au fil du temps.

De même, les animaux doivent être nourris avec des produits de qualité répondant à leurs besoins nutritifs et individuels.


Troisième principe de biodynamie

Une attention particulière est apportée au rythme des saisons, de la nature et à l’influence des astres (soleil, lunes, planètes, etc.). L’astrologie s’invite dans l’agriculture et donne à la biodynamie une dimension ésotérique.


59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page